10.8 C
Luxembourg

Uber lance son application en collaboration avec WEBTAXI

Après des années de discussions, Uber a finalement trouvé la route qui mène au Grand-Duché en s’associant à WEBTAXI. Dès la mi-juin, les personnes à la recherche d’un trajet pourront réserver une course et un chauffeur de WEBTAXI via l’application Uber. Laurent Slits, directeur d’Uber Belgique et Emile Weber, membre du conseil d’administration de WEBTAXI nous en disent plus sur les ambitions de cette nouvelle collaboration et si Uber Eats se profile à l’horizon.

Que pouvez-vous me dire sur les détails de cette nouvelle collaboration ?

Laurent Slits (Uber) : L’application Uber, qui n’était pas disponible pour les utilisateurs au Luxembourg, sera désormais disponible pour que les utilisateurs puissent être mis en relation avec un chauffeur. Ces chauffeurs seront des chauffeurs de WEBTAXI. L’intérêt pour Uber est que nous aurons accès à un grand nombre de chauffeurs de bonne qualité pour servir nos utilisateurs et que les chauffeurs recevront en retour une demande accrue de la part d’un groupe démographique qui était plus difficile à approcher (par exemple, les touristes et les personnes internationales qui n’ont peut-être pas entendu parler de WEBTAXI). 

Emile Weber (WEBTAXI) : Nous conserverons notre application, nous conserverons les options pour passer des appels téléphoniques ainsi que la plateforme en ligne mais en plus de tout cela, il sera possible d’utiliser l’application Uber. Nos chauffeurs auront des formations WEBTAXI et Uber et les utilisateurs pourront choisir librement l’application qu’ils souhaitent utiliser.

« La question de la tarification doit encore être discutée […] notre ambition est d’être attractif sur le marché luxembourgeois. » 

Quelles seront les incitations pour les utilisateurs à utiliser une application plutôt qu’une autre ?

L.S. La question de la tarification doit encore être discutée. C’est un travail qui reste à faire, mais bien sûr, notre ambition est d’être attractif sur le marché luxembourgeois. 

E.W. Nous essayons toujours d’avoir le prix le plus compétitif, mais WEBTAXI a une approche différente de celle d’Uber. Uber utilise une tarification dynamique et nous une tarification stable, c’est tout ce que nous pouvons dire pour l’instant.

J’ai cru comprendre que certains des obstacles qu’Uber devait surmonter pour entrer sur le marché luxembourgeois étaient la couverture de la sécurité sociale et les licences de taxi pour ses chauffeurs. Le nouveau partenariat a-t-il permis de résoudre ces problèmes ?

L.S. La situation des chauffeurs ne changera pas, si ce n’est qu’ils auront accès à une source de revenus supplémentaire. WEBTAXI continuera également à s’occuper du processus d’intégration des chauffeurs, c’est l’avantage d’avoir un partenaire local bien établi, il sait à quoi s’attendre et peut nous aider à nous assurer que nous sommes toujours en parfaite conformité avec la loi luxembourgeoise.

Combien de nouveaux chauffeurs espérez-vous que ce nouveau partenariat apportera ?

L.S. Notre ambition est que cela se passe si bien et que la demande soit si forte que le plus gros problème de WEBTAXI soit de trouver plus de chauffeurs. C’est la symbiose parfaite quand la demande et le nombre de chauffeurs vont de pair, alors c’est ce que nous espérons. 

E.W. L’ambition est d’avoir plus de chauffeurs; nous n’avons pas encore fait d’estimations sur ce nombre à présent. Mais le partenariat est une victoire pour le marché des taxis car tous les chauffeurs ayant une licence, et pas seulement les chauffeurs de WEBTAXI, peuvent rejoindre les rangs et s’inscrire sur l’application Uber.

Wolt a récemment rejoint le marché luxembourgeois de la livraison de nourriture. Uber Eats va-t-il se lancer dans la course maintenant qu’Uber est sur le point de s’implanter au Luxembourg ?

L.S. Pour être clair, nous parlons du lancement de l’activité Uber Rides en collaboration avec WEBTAXI et de notre expansion au Luxembourg. Uber Eats cherche toujours à se développer et à le faire de la bonne manière. Mais pour être très franc, je suis responsable de la mobilité et je n’ai aucun détail sur la planification du lancement sur le marché luxembourgeois.

« Tous les chauffeurs ayant une licence, et pas seulement les chauffeurs de WEBTAXI, peuvent rejoindre les rangs et s’inscrire sur l’application Uber. »

Quels objectifs concrets espérez-vous atteindre d’ici la fin de l’année 2024 ?

L.S. Nous espérons que la marque Uber apportera plus de demande et qu’ensuite l’offre de chauffeurs suivra, créant ainsi l’alchimie parfaite. Bien sûr, c’est toujours difficile à prédire, mais je suis convaincu que le Luxembourg a toutes les caractéristiques pour être un lieu de lancement réussi, en particulier avec WEBTAXI, une marque aussi respectée et bien établie.

E.W. Nous sommes convaincus qu’il s’agit d’une opportunité importante et que nos chiffres vont continuer à augmenter. Voyons ce que l’avenir nous réserve.

A la une