-1.5 C
Luxembourg

Automatiser la maintenance des panneaux solaires

Le marché des panneaux solaires était évalué à 559,9 millions de dollars en 2021 et devrait atteindre 1,3 milliard de dollars d’ici à 2030, selon Global Research Hub.

L’énergie solaire jouant un rôle important dans la transition écologique, le secteur de la maintenance des panneaux solaires a connu une croissance sans précédent. L’automatisation, avec l’aide des robots, a été l’un des plus grands accélérateurs pour cette partie du secteur de l’énergie, et l’IA semble être prête à prendre le relais.

Les subventions gouvernementales pour le photovoltaïque ont mis l’accent sur les installations de panneaux solaires résidentiels, mais la vérité est que ceux-ci sont utilisés de manière bien plus intensive par les compagnies d’énergie et les entreprises. Pour avoir un impact sur la transition énergétique, il faut un projet à grande échelle.

Et plus il y a de panneaux, plus il faut de temps et d’efforts pour les nettoyer. C’est là qu’interviennent des entreprises comme SolarCleano, basée au Luxembourg, qui ont excellé sur un marché évalué à 559,9 millions de dollars en 2021 et qui devrait atteindre 1,3 milliard de dollars d’ici à 2030, selon Global Research Hub. L’entreprise se consacre à l’automatisation de ce processus en vendant et en louant des robots de nettoyage de panneaux solaires.

La raison pour laquelle les panneaux solaires ont besoin de ce service est qu’ils sont moins performants lorsque leur surface est sale. La valeur du nettoyage de quelques panneaux solaires est insignifiante pour une installation résidentielle. Vous pouvez optimiser de 2 à 5 % les performances après un nettoyage, et ce n’est rien pour un particulier, mais à l’échelle de 100 000 panneaux, c’est complètement différent.

« Au Luxembourg, nous avons la ferme solaire flottante d’ArcelorMittal, l’entretien d’une ferme solaire flottante n’est pas aussi facile que celui d’un système monté. »

S’adapter à des défis spécifiques

Plus un site énergétique est grand, plus le robot y intervenant doit être autonome. En revanche, si un nettoyage est nécessaire une fois par an, une solution semi-autonome est plus judicieuse. Dans le secteur des panneaux solaires, les conditions météorologiques et les spécificités géographiques ont une incidence sur les opérations.

« Si vous vous trouvez dans un endroit comme l’Arabie Saoudite, où chaque jour à 16 heures, il y a une tempête de sable, et où chaque jour à 16 heures, vous perdez 30 %, il est logique d’avoir des robots entièrement autonomes sur le site. Si vous regardez l’Europe, la pluie ne fait pas tout le travail, mais elle peut aider. Dans cette partie du monde comme aux États-Unis, les gens entretiennent généralement leurs panneaux solaires une fois par an », explique Romain Gourmet, responsable des ventes mondiales chez SolarCleano.

L’entretien des panneaux solaires a un impact considérable sur l’eau. Le nettoyage manuel nécessite généralement six litres par heure, selon M. Gourmet, alors que les robots de SolarCleano peuvent utiliser seulement un demi-litre par heure. Bien sûr, le client peut ajuster la consommation d’eau, et beaucoup utiliseraient au moins un litre pour garantir une qualité irréprochable, mais cela montre que l’automatisation est un moyen de réduire la quantité d’eau utilisée.

Dans certains pays, comme le Sénégal, un demi-litre par heure est déjà trop. Les robots de nettoyage à sec sont préférables dans cette situation, mais ils ne sont pas très adaptés aux projets en Europe et au Luxembourg en raison des niveaux élevés d’humidité et de la forte probabilité de fientes d’oiseaux.

Au Luxembourg, les agriculteurs comptent parmi les principaux utilisateurs de panneaux solaires. Environ 95 % d’entre eux disposent d’une installation photovoltaïque, estime Gourmet. Les exploitants agricoles disposent souvent de grands bâtiments dotés d’un vaste toit. En outre, de nombreux agriculteurs mettent leurs ressources en commun, achètent un robot et l’utilisent entre eux, remarque le responsable des ventes mondiales de SolarCleano.

« Il y a un défi spécifique à chaque pays. Dans des pays comme le Canada, nous sommes confrontés à de gros problèmes de neige. En Europe, nous avons beaucoup de problèmes liés au ciment. Et au Luxembourg, nous avons la ferme solaire flottante d’ArcelorMittal, l’entretien d’une ferme solaire flottante n’est pas aussi facile que celui d’un système monté. Nous devons nous adapter chaque jour », explique Romain Gourmet, responsable des ventes mondiales chez SolarCleano.

L’avenir de l’activité de nettoyage des panneaux solaires semble être de plus en plus axé sur l’automatisation, et l’IA jouera un rôle important à cet égard. Comme d’autres entreprises, SolarCleano utilise cet outil pour détecter les microfissures dans les installations. Mais l’un des plus grands défis consiste à faire fonctionner tout cela dans des zones reculées, comme le désert d’Arabie, où il n’y a pas de connexion Internet.

À l’avenir, le propriétaire de l’installation solaire devrait disposer d’informations détaillées sur ce que le robot a fait, sur l’amélioration de l’efficacité des panneaux et sur la fréquence optimale de nettoyage. Au fur et à mesure que la technologie s’améliore, les perspectives de cette partie du secteur de l’énergie s’améliorent, et il semble qu’elle soit là pour durer, en particulier grâce à l’IA qui l’aide à franchir une nouvelle étape.

Teodor Georgiev
Teodor Georgiev
Passionné de journalisme depuis son plus jeune âge, Teodor Georgiev s'est spécialisé dans le développement durable et la culture des expatriés après avoir fait ses premiers pas dans le monde des médias luxembourgeois. Ses articles offrent au lecteur une compréhension approfondie du sujet. Soucieux d'établir des liens durables avec des personnes de tous horizons, Teodor met souvent en lumière des histoires moins connues sur des personnes et des projets entrepreneuriaux.

A la une