10.8 C
Luxembourg

Chantilly, joyau de l’élégance française

Épicuriens et cavaliers, prenez note : Chantilly offre une escapade élégante et relaxante non loin de Paris et à quelques encablure du Luxembourg.

Épicuriens et cavaliers, prenez note : Chantilly offre une escapade élégante et relaxante à seulement une demi-heure de route de l’aéroport de Paris Charles de Gaulle.

Nichée au cœur de l’Oise, la ville de Chantilly est réputée pour de nombreuses raisons, notamment pour sa dentelle faite à la main et pour la crème fouettée qui porte son nom. La dentelle noire de Chantilly fut notamment utilisée dans la robe du couturier Jacques Azagury offerte à la défunte princesse Diana pour son 36ème anniversaire.

Bien que Versailles et Giverny figurent souvent sur les itinéraires au départ de Paris, Chantilly mérite le même rang. Alors que le musée du Louvre, à Paris, est régulièrement envahi par les visiteurs, le château de Chantilly est moins fréquenté, et abrite tout de même la deuxième plus grande collection de peintures anciennes de France, après le Louvre. Le site est à la fois une ancienne demeure – les visiteurs peuvent se promener dans la chapelle, l’impressionnante bibliothèque avec ses manuscrits enluminés ou la grande salle à manger, équipée de menus historiques et de nombreux prix de chasse – et un musée avec 1 000 peintures, dont des chefs-d’œuvre de Raphaël et de Piero di Cosimo.

Il s’agit d’un témoignage du duc d’Aumale, qui souhaitait mettre en valeur sa collection privée et, à sa demande, l’aménagement est resté le même depuis le 19e siècle. Le duc avait hérité du domaine en 1830, après la mort du dernier représentant de la maison de Condé. C’est la dynastie des Condé qui a constitué le domaine, mais c’est grâce au duc d’Aumale que le Grand Château fut reconstruit (il avait été détruit pendant la Révolution française).

On dit que le duc d’Aumale admirait beaucoup les Grandes Écuries, et un week-end dans la ville ne saurait être complet sans une visite de l’hippodrome, où l’on peut facilement parier tout en regardant les courses et en dégustant des plats de bistrot au Restaurant panoramique de l’Hippodrome de Chantilly.

« Le château de Chantilly abrite la plus grande collection d’anciennes peintures de France après le Louvre. »

Un joyau dans la couronne de Chantilly

Pour un dîner plus haut de gamme, une visite à La Table du Connétable à l’Auberge du Jeu de Paume s’impose. La philosophie du chef exécutif Clément Le Norcy consiste à adopter une approche personnelle et surprenante tout en respectant les produits locaux et les saisons. Ses influences comprennent d’autres chefs français, comme Alain Ducasse, mais aussi « [sa] femme, pour les épices libanaises et [ses] parents pour les produits de la mer bretonne ». Cela s’exprime clairement  à travers son homard en médaillon au cacao, panais en texture, qui équilibre les notes amères du chocolat avec le goût légèrement saumâtre et sucré du homard, ou le ris de veau façon Wellington, algues bretonnes et sucrine à la main, d’une texture parfaite. Terminez par ses crêpes Suzette, un dessert traditionnel que le chef a élevé à de nouveaux sommets. Les saveurs sont d’autant plus appréciées qu’elles sont accompagnées de vins soigneusement sélectionnés par le sommelier Jean-Cédric Thavard.

Mais l’Auberge du Jeu de Paume, un établissement cinq étoiles faisant partie du réseau Relais & Châteaux, célèbre la ville de Chantilly et l’élégance française à travers bien plus que sa cuisine. Chacune de ses 67 chambres et 25 suites rappelle l’intérieur du château, avec un mobilier de bon goût, y compris des reproductions d’œuvres d’art de sa collection. Les suites exécutives – appelées Condé et Diane, en l’honneur de ceux qui ont contribué à la renommée de la ville – sont spacieuses et donnent sur le parc du château et la Fontaine de Beauvais. Elles permettent non seulement de se reposer au calme, mais sont également idéales pour ceux qui ont besoin de travailler lors d’un voyage d’affaires (mais qui pourraient aussi vouloir s’offrir un ou deux soins de spa pendant leur temps libre).

La directrice générale, Marie-Hélène Moreira, préfère qualifier l’endroit de « maison », ce qui évoque davantage un foyer qu’un hôtel, un endroit à la fois luxueux et douillet.

Chantilly a une âme. Et le plus beau ? Il est facile de s’y rendre depuis la capitale française, ce qui vaut la peine de s’y arrêter pour ceux qui ont besoin de se ressourcer juste avant ou après de longues vacances, mais il est tout aussi facile de s’y rendre depuis le Luxembourg pour un long week-end… et son charme royal vaut la peine d’y rester plus longtemps.


Cet article est paru dans la première édition du magazine Forbes Luxembourg. Vous souhaitez en recevoir un exemplaire? C’est par ici!

Natalie A. Gerhardstein
Natalie A. Gerhardstein
Natalie A. Gerhardstein est une journaliste et rédactrice indépendante qui possède 20 ans d'expérience dans les médias internationaux, l'édition et la communication stratégique d'entreprise. Ses écrits sur les affaires et le développement international, les voyages et la culture ont été publiés dans diverses publications, au Luxembourg et à l'étranger, notamment dans des magazines de bord, des magazines d'affaires, de finance et de culture/lifestyle, ainsi que dans des magazines de voyage. Ayant la double nationalité américaine et allemande, Natalie est titulaire d'un MBA et parle l'anglais, le français, l'allemand et le luxembourgeois à des degrés divers, et apprend des rudiments de coréen et de japonais. Elle adore voyager, surtout en Asie.

A la une